But de la Fondation

La Fondation La Garaisonnienne a maintenant dix ans d’existence ; son acte de naissance est le décret de reconnaissance d’utilité publique du 20 février 2006. La Fondation a alors reçu la quasi-totalité des bâtiments utiles à l’Institution Notre-Dame de Garaison dont elle assure la gestion. En juillet 2015, le ministre de l’intérieur a approuvé notre règlement intérieur. Ce texte rappelle le projet éducatif fondé sur l’Evangile et prenant en compte toutes les dimensions de la personne et affirme notre attachement à l’enseignement catholique et notre volonté d’en respecter la politique sociale.

 

En août 2009, la Fondation, victime de détournements et d’une gestion peu rigoureuse, a dû solliciter du Tribunal de grande instance de Tarbes sa mise en sauvegarde. Dix huit mois plus tard, un plan d’apurement du passif sur trente ans a été approuvé par le tribunal. L’effort qui nous est demandé représente 150.000 euros par an et nos échéances sont depuis cinq ans régulièrement honorées. De grands efforts de gestion ont été réalisés, en veillant à maintenir la qualité du service rendu.

 

L’été 2015 a vu l’arrivée à Garaison de trois prêtres de la Congrégation de Sainte Croix. Cette communauté de religieux éducateurs a été accueillie avec joie et installée dans l’appartement des sœurs que nous avions vu partir avec regret. Le Père Pascal Garçon, supérieur de la communauté et recteur du sanctuaire, est devenu administrateur de la Fondation et nous sommes heureux de profiter de son expérience.

 

Nous connaissions le projet de l’Association Maris Stella de vendre des biens acquis en 1923 par des anciens élèves. Une issue favorable a été trouvée en juillet 2015 : les bâtiments au voisinage du collège et les terrains de sport ont été apportés à une association proche du diocèse, l’Association Notre Dame de Bigorre ; celle-ci doit apporter à la Fondation les terrains de sport. Nos remerciements vont à Mgr l’Evêque  et aux Pères de Garaison qui ont permis cette sortie favorable.

 

De plus, sur un total de 40 hectares de terres agricoles mises en vente, la Fondation a été autorisée à acquérir sept hectares. Avec les terrains de sport, une dizaine d’hectares viendront compléter le patrimoine de la Fondation, dont l’unique objet est de servir l’établissement Notre-Dame de Garaison et sa mission d’éducation. Sont ainsi ouvertes des perspectives d’extensions des terrains de sport et de création de parcours de nature, tout en assurant la protection du site.

L’Institution Notre-Dame de Garaison est en contrat d’association avec l’Etat qui assure les traitements des professeurs. Le versement par les collectivités territoriales de forfaits d’externat est assuré par la région pour le lycée, par le département pour le collège et par les communes ou communautés de communes pour l’école primaire. Tous ces forfaits sont encore en dessous du coût d’un élève de l’enseignement public, niveau de référence prévu par la Loi Debré.

Deux chantiers importants de mise aux normes de sécurité sont en préparation : la refonte complète de la cuisine et des renouvellements et compléments d’installation pour le système de sécurité incendie. Il s’agit de deux chantiers pour lesquels nous espérons obtenir, au titre de la Loi Falloux, des aides à ces investissements de sécurité qui ne peuvent pas être reportés.

Nous sollicitons aussi la générosité des familles, des anciens élèves et des amis de Garaison qui voudront bien nous aider. Les dons effectués dans ce cadre permettent des  réductions d’impôt.

 

En terminant, je vous assure de la disponibilité et du dévouement des administrateurs de la Fondation, tous appelés à la gestion d’une belle œuvre d’éducation catholique.

 

 

                                                                          Philippe Tardy-Joubert

 


FAITES VOS DONS ET LEGS A L'ORDRE DE LA FONDATION LA GARAISONNIENNE